Rachat de crédits à Nancy et Metz - Spécialiste du rachat de prêt immobilier en Lorraine

Le Meilleur du Crédit - Contactez le spécialiste du rachat de crédits sur Metz et Nancy et Demandez votre étude gratuite !
<< Etude de cas n°4 - Refinancement patrimonial Etude de cas n°6 - Comptes courants d'associés >>

Etude de cas n°5 - Financement de soulte

Situation de départ

  • M. et Mme CEFINI ont acheté leur résidence principale en 1999 pour un montant de 170 000 €.
  • L'apport sur le projet était de 50 000 € apporté de manière égale par le couple.
  • M. CEFINI est responsable commercial et dispose de revenus confortables.
  • Dernièrement, le couple a décidé de se séparer.
  • Monsieur CEFINI souhaite conserver la maison, alors que son épouse souhaite la céder.
  • L'encours de prêt sur la maison est actuellement de 32 500 €. Par ailleurs, il reste sur la voiture de Monsieur un capital à devoir de 8 000 €.

Besoins

  • M. et Mme CEFINI ont récemment rencontré le notaire, qui a fixé le montant de la soulte à 69 000 €.
  • M. CEFINI doit donc verser cette somme à sa future ex-épouse et conservera l'encours de prêt de 32 500 €.
  • M. CEFINI nous sollicite pour le rachat de la soulte et souhaite englober le prêt restant sur la maison, ainsi que son petit prêt personnel (hors soulte), afin de ne pas dégrader sa situation financière.
  • Le financement à mettre en place est doc de 109 500 € hors frais.

Solution proposée

  • Après étude de la situation patrimoniale de M. CEFINI, de son budget et des besoins, le cabinet Le Meilleur du Crédit a décidé de solliciter ses partenaires bancaires pour obtenir un financement 115 000 € sur une durée de 240 mois.
  • Ainsi, M. CEFINI paiera la soulte à son épouse pour 69 000 €, remboursera la queue de crédit à hauteur de 32 500 €, ainsi que le prêt personnel pour 8 000 €.
  • Il devient alors seul propriétaire de la maison.

Résultats

  • M. CEFINI a obtenu un financement de 115 000 €, sur une durée de 240 mois, soit une échéance de 800 € environ.
  • Compte tenu des revenus actuels, son taux d'endettement est de 33%.
  • Si Mr CEFENI n'avait pas englobé le rachat de la soulte dans un financement global, ses revenus n'auraient pas suffi à payer ses échéances mensuelles.